Derniers sujets
» E book gratuit?
Jeu 24 Sep - 18:24 par Marie0305

» Complexe touristique New beach
Lun 3 Aoû - 14:43 par Invité

» KITEAL
Dim 12 Juil - 3:32 par Invité

» T-shirt personalisable
Mer 13 Mai - 9:16 par Invité

»  Ma musique douce
Dim 3 Mai - 14:49 par Marie0305

» Reine des neiges
Mar 28 Avr - 6:04 par jiji

» Tutoriel: Comment publier dans le Guide d'Oran
Ven 3 Avr - 12:32 par Dr Roguieg

» سلام عابر
Lun 23 Mar - 16:34 par KIFTOU

» Le Capricorne "Restaurant , Pizzeria , Salon de thé , Crémerie
Lun 16 Mar - 8:27 par Invité

» location villa ex Résidence cadres Sonatrach camp 5 Ain El Bia Oran
Lun 16 Fév - 20:38 par Invité

» presentation
Sam 24 Jan - 18:06 par mimi2015

» Quartier El Ryad
Sam 24 Jan - 17:50 par mimi2015

» rahim neggafette oran
Ven 16 Jan - 20:33 par Invité

» nutrition et médecine esthetique
Jeu 18 Déc - 10:56 par shamsdean

» les meilleurs producteurs de la qualité des documents fausses et authentiques
Sam 13 Déc - 6:06 par cincen09

Chat

One, Two, Three, viva l’Algérie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

One, Two, Three, viva l’Algérie

Message par Admin le Sam 13 Juil - 23:34


«One, Two, Three, viva l’Algérie».


C’est à Oran, et plus précisément lors d’un fameux match entre l’équipe nationale et le club anglais de Sheffield United, que ce cri de ralliement est né, au stade Bouakeul, entre le douar Kheraza et Haï Badr. C’était le 3 mai 1974. Une victoire sur un club du pays qui a créé le football, ça se fête dignement. Ce fut «One, two, three», comme les trois buts inscrits par Belkedrouci, Lalmas et Belbahri, sous la houlette du rusé Roumain Dimitri Makri. C’était le pied de nez de Lalmas en guise de référence.

Un estimé confrère, chroniqueur de talent, a passé cette locution au laser. Il en a déduit qu’elle n’a rien d’Algérien, «One, Two, Three» étant anglais, «Viva» étant de consonnance hispanique, alors que «Algérie» est le nom français d’El-Djazaïr». Le vieux Ochimine a tenu à marquer son désaccord, estimant, justement, que ce cri de ralliement est authentiquement algérien, puisqu’il est né au stade Bouakeul, un lieu où nos aînés, joueurs, public, entraîneurs et dirigeants ont énormément souffert de la funeste marginalisation imposée par les forces occupantes.
Il a fallu donc cette victoire et la qualification de notre équipe nationale à la Coupe du monde pour que cette locution fasse chorus et reprise par tous les fans du pays. Elle est devenue une immense clameur, accompagnée par des battements de mains. Sortie de la poussière de l’histoire, elle se conjugue à tous les temps et s’est unie affectueusement aux verbes beugler, hurler, brailler et s’époumoner.

Mieux, elle est dorénavant inscrite sur les murs, repeints aux couleurs nationales pour la circonstance. Alors finalement, nos frères égyptiens nous ont rendus, bien involontairement, d’immenses services, car un peuple, en manque de repères, a retrouvé son drapeau et sa fierté.



Dernière édition par Admin le Sam 25 Jan - 20:16, édité 1 fois
avatar
Admin
Admin
Admin

Réputation : 13

Voir le profil de l'utilisateur http://oran.forumactif.pro

Revenir en haut Aller en bas

Re: One, Two, Three, viva l’Algérie

Message par yahiaoui le Lun 30 Déc - 9:34

une petite correction svp,c'est Douar Kherarza et non kheraza
avatar
yahiaoui
Nouveau
Nouveau

Réputation : 0

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum