Derniers sujets
» E book gratuit?
Jeu 24 Sep - 18:24 par Marie0305

» Complexe touristique New beach
Lun 3 Aoû - 14:43 par Invité

» KITEAL
Dim 12 Juil - 3:32 par Invité

» T-shirt personalisable
Mer 13 Mai - 9:16 par Invité

»  Ma musique douce
Dim 3 Mai - 14:49 par Marie0305

» Reine des neiges
Mar 28 Avr - 6:04 par jiji

» Tutoriel: Comment publier dans le Guide d'Oran
Ven 3 Avr - 12:32 par Dr Roguieg

» سلام عابر
Lun 23 Mar - 16:34 par KIFTOU

» Le Capricorne "Restaurant , Pizzeria , Salon de thé , Crémerie
Lun 16 Mar - 8:27 par Invité

» location villa ex Résidence cadres Sonatrach camp 5 Ain El Bia Oran
Lun 16 Fév - 20:38 par Invité

» presentation
Sam 24 Jan - 18:06 par mimi2015

» Quartier El Ryad
Sam 24 Jan - 17:50 par mimi2015

» rahim neggafette oran
Ven 16 Jan - 20:33 par Invité

» nutrition et médecine esthetique
Jeu 18 Déc - 10:56 par shamsdean

» les meilleurs producteurs de la qualité des documents fausses et authentiques
Sam 13 Déc - 6:06 par cincen09

Chat

Les îles Habibas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les îles Habibas

Message par Admin le Dim 19 Mai - 23:01

Les îles Habibas

Au  large, s’offrant à la vue de tous, et comme flottant sur l’eau, les îles Habibas attirent le regard par ses contours déchiquetées. Elles sont situées à 9 et 17 km, respectivement des côtes de Madagh et de Bouzedjar. Bien que désertes, les Habibas ont fait l’objet de découvertes archéologiques, en particulier une station d’outils préhistorique. Elles furent habitées pendant l’époque coloniale dont il ne reste plus que des maisonnettes en ruines. Aujourd’hui la seule présence humaine est celle du gardien du phare.

Caractéristiques générales

Situation géographique: 11000 m Ouest/Nord Ouest de Cap Sigale, entre BOUZEDJAR et MADAGH.
Superficie: 40 Hectares soit 4072 ares.
Composition: en deux îles.
Faune et flore: Rat de champs, mouettes, pigeons, reptiles, buissons, existence d’une plante médicinale nommé " PEPETRA ", utilisée comme remède pour les reins.
Habitations: 3 à 4 maisonnettes construites à l’époque coloniale
Altitude du Phare: 108 m.
Coordonnées géographiques du phare: 35° 43’ Nord 01’’   1° 07’ Ouest 05’’
Statut juridique: Réserve naturelle marine
Catégorie de gestion: III
Reconnaissance internationale: ASPIM (Aire Spécialement Protégée d'Importance Méditerranéenne) (2005), Zone Importante pour la Conservation des Oiseaux (ZICO) ()
Texte de création: Décret n° 03-147 du 29 mars 2003
Références du texte: JORA n° 23/2003
Administration compétente: Ministère de l'Environnement et de l'Aménagement du Territoire (MATE)
Organisme de gestion: Commissariat National du Littoral
Superficie marine: 27 km²


Conservation de la biodiversité:  

Accroître la production de juvéniles Développer les communautés biologiques naturelles Faciliter le rétablissement suite à une perturbation anthropique Fournir un refuge aux espèces menacées Prévenir la dégradation / restaurer les habitats
Retombées sociales durables à long terme :  Education et sensibilisation Gestion durable de la pêche Gestion durable du tourisme Implication des acteurs locaux Recherche scientifique

Accès:

L’accès aux Habibas s’effectue par le sud-ouest ; une passe de faible profondeur (deux mètres environ) permet l’accostage de petites embarcations à un môle de quelques mètres. Pour les bateaux de plus de 12 mètres ou les quillards, un mouillage abrité se situe à l’ouest de l’île, dans la baie de la mort, utilisée aussi quand les vents venant d’est ou du sud-est soufflent. Le reste de l’île est difficile d’accès, voire impossible dès que la houle dépasse le demi mètre.

Ecologie et environnement:

Ces îles ont aussi un aspect écologique et environnemental important. Avec ses divers milieux : zones de végétation buissonnantes, falaises et rochers, elles représentent autant de niches écologiques pour la faune ornithologique. D’ailleurs celle-ci se trouve sur la voie de migration (flyway) ouest de l’axe nord-sud des oiseaux migrateurs.

De plus, les difficultés d’accès pour les chalutiers dû à la dominante rocheuse du site, revêt une importance capitale dans la gestion des pêches. Les îles Habibas jouent le rôle de zone refuge, attesté notamment par la présence de géniteurs de grande taille et permettent ainsi la protection et la reproduction des espèces.

Ces aspects ont suscité l’intérêt de scientifiques, on se souviendra du Capitaine Cousteau et de son article retentissant où il qualifiait les Habibas comme l’un des 100 derniers cailloux perdus de la Méditerranée.


Agrandir le plan

PHOTOS:
Cliquez ici pour afficher les photos:

 




VIDÉOS


avatar
Admin
Admin
Admin

Réputation : 13

Voir le profil de l'utilisateur http://oran.forumactif.pro

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum